Expositions - Résidence d'artiste - Peinture dans la rue

Des expositions sont organisées toute l'’année :
  • A la médiathèque et dans les restaurants, exceptionnellement dans la salle de la Maison des Saint-Sauviens
  • A la maison Garenne
   

 


  Un concours de peinture dans la rue est organisé aussi en juillet. Ouvert à tous, l’inscription en mairie est gratuite. (Voir calendrier en fin de rubrique)

 

La volonté est de valoriser la créativité de chacun, de favoriser les échanges et de proposer des rencontres avec des artistes professionnels utilisant des techniques et des styles variés. Le public scolaire est particulièrement privilégié.  

 

 

La Maison Garenne   La Maison Garenne, un lieu privilégié pour les artistes


Depuis le printemps 2011, la Communauté de communes Sancy-Artense a réhabilité une ancienne maison bourgeoise, la Maison Garenne - du nom de son ancien propriétaire - dans le but d’accueillir en résidence, un artiste, chaque année d’avril à juin. Pour en savoir plus, accédez à la page « Résidence d'’artiste » du site Sancy-Artense.

 


Calendrier des expositions 2018

 


 

Maison Garenne

Plaquette d'information complète disponible en mairie et office du tourisme (04 73 21 79 78).

 



 

 


La Galerie de Marie



du 11 août au 1° septembre 2018


ouvert du lundi au samedi de 9h à 12h30 et 14h30 à 17h dimanche de 14h30 à 17h.



Passionnée de dessin depuis qu'elle a l'âge de tenir un crayon, Marie a tout d'abord commencé par croquer son sujet préféré : les chevaux. Partie dans la filière équestre jusqu'à l'obtention d'un monitorat, elle lâche peu à peu ses crayons par manque de temps.

Sa rencontre avec celui qui allait partager sa vie l'incite à reprendre crayons puis pinceaux, se lançant petit à petit, testant tout d'abord l'aquarelle qu'elle délaisse peu à peu au profit d'autres techniques qu'elle découvre et teste sur toiles.

La représentation des paysages de notre région l'interesse infiniment. Elle aime peindre la neige pour sa lumière particulière et les nuances changeantes du ciel au-dessus des volcans auvergnats. Son travail s'oriente également sur les animaux, pour lesquels elle s'attache à rendre au mieux chaque courbe, chaque expression, chaque texture. Elle aime aussi le noir et blanc pour son élégance lui permettant de jouer sur les effets de matière : brume fantomatique, plume ou pelage. Chaque tableau est un projet à part entière avec son âme propre.

 

 


Résidence courte Nathalie Hugues


du 5 septembre au 6 novembre 2018



Vernissage de l'expo samedi 13 octobre à 17h

"Comment parler d'un territoire par la peinture?"

Le P'tit vernissage à 15h30


Exposition de fin de résidence

Du 23 septembre au 3 novembre 2018

Ouvert lundi, mardi, jeudi : 9h à 12h30 et 14h30 à 17h.

mercredi, vendredi : 9h à 12h30

Fermé les jours fériés.


Journée portes-ouvertes de l'atelier mardi 9 octobre 2018

de 14h30 à 18h.

 


Nathalie Hugues (1981), plasticienne et cinéaste, vit et travaille à Marseille.

Après un master en arts plastiques et esthétique, elle intègre l'école des Beaux Arts de Marseille dont elle est diplômée en 2010. Elle travaille essentiellement autour de la question du paysage dans la peinture contemporaine. Son travail a fait l'objet de nombreuses expositions collectives et personnelles.

Depuis 2012, elle développe une oeuvre cinématographique avec Nicola Bergamaschi. Leurs films ont été diffusés en festivals mais ausi en galeries.


Parcours artistique :

Mon travail part du paysage et de l'attention portée à comment les hommes l'habitent, l'habillent de formes et de couleurs, y tracent des routes et y creusent des trous. Plaine, plateau, scène, théâtre du travail des hommes et de ses déplacements en taille douce.

Le paysage est pour moi le "sujet" de peinture qui permet de créer une zone d'ambiguïté entre figuration et abstraction, entre ce qui se maintient et ce qui s'effondre, où le point de vue peut à la fois se densifier au centre de l'image avant de se démultiplier sur toute la surface peinte comme suite à un long éclatement contenu. Tout n'est alors que dilatation et concrétion, jeu de tensions entre les deux même faces d'une notion : le plein est un moment du vide, le fond est la forme au repos qui pousse la forme en mouvement vers l'avant du tableau. On pourrait continuer ainsi à répertorier les problématiques picturales, les matières qu'enseigne la peinture... et voir en quoi le paysage peut les contenir toutes.

Projet de résidence :

Mon travail commence par la marche. J'arpente un territoire avec un appareil photo, un téléphone portable ou un carnet de croquis, à la recherche de ce qui y fait déjà peinture. Le monde qui nous entoure est rempli de formes, de couleurs, de matières dont l'agencement fortuit produit chez moi le même plaisir pictural que la fréquentation des oeuvres des musées. Que faire de ces fragments de peintures noyés dans le quotidien : formes architecturales, mobilier urbain, façades, objets abandonnés, animaux de platre endormis au creux des jardins pavillonnaires...

Ce que l'on ne voit plus à force de passer devant mais que je prélève méthodiquement par le dessin ou la photographie. Je continue peu à peu un catalogue de formes, de motifs et de couleurs qui sera la matière première de mon travail.

A partir de cette matière je peux autant créer un ensemble de toiles figuratives qu'une édition ou des peintures murales in situ. C'est le territoire qui actionne un geste, un chemin de peinture. A la Maison Garenne je travaillerai in situ dans l'espace d'exposition afin de restituer un portrait pictural du territoire.

 

 


Nadir Merkal


du 22 décembre 2018 au 12 janvier 2019



Vernissage le samedi 22 décembre 2018


Exposition lundi, mardi, jeudi : 9h à 12h30 et 14h30 à 17h

Mercredi, vendredi : 9h à 12h30

Fermé les jours fériés

 

La plupart du temps, c'est avec le collectif GradeZero, dont il est un des membres fondateurs, que Nadir Merkal explore les lieux abandonnés et les vestiges du patrimoine industriel. Ensemble, ils découvrent toujours plus de lieux à photographier, hantés par les traces de ceux qui les ont quités, parfois - on s'imagine - brusquement.

Ici, ce n'est pas seulement de la photographie de friche ou de la photographie "urbex" (pour "exploration urbaine") qui nous est donnée à voir, mais bien les réminiscences d'histoires oubliées, les traces de vie passées, les absences si marquantes des êtres qui ont un jour occupé ces lieux.

 

 

Millions of interested Cisco CCIE 400-101 dumps professionals can touch the destination of success in exams by http://www.itexamsure.com. products which would be available, affordable, RSA-Security 050-SEPROAUTH updated and of really best quality to overcome the difficulties of any course outlines. Questions and Answers IBM C4040-225 dumps material is updated in highly outclass MB2-703 dumps manner on regular basis and material is released periodically and is available in testing centers with whom cisco 400-101 test we are maintaining our relationship to get latest material. http://www.itexamstore.com